Activité physique et squelette : que nous apprend l’anthropologie biologique ? — ADES : Anthropologie bio-culturelle, Droit, Ethique et Santé (AMU/EFS/CNRS)
Les Ateliers du Village des Sciences de Marseille

La programmation du Village des Sciences de Marseille pourra être encore affinée au cours des prochaines semaines ainsi les contenus des ateliers proposés aux inscriptions sont susceptibles de modifications.

logo imprimer

Activité physique et squelette : que nous apprend l’anthropologie biologique ?

Retrouvez également les informations sur www.fetedelascience.fr

Des ateliers permettront de discuter de l’impact de l’activité physique sur le squelette humain. En parallèle, les étapes réalisées pour préserver notre patrimoine biologique seront présentées.

-* Ostéologie
Un atelier ludique pour apprendre à reconnaître les os qui composent notre squelette humain. Il sera proposé au public de reconstituer l’ensemble du squelette en replaçant sur un patron les différentes pièces osseuses. Afin de faciliter la reconnaissance osseuse, un squelette en plastique à taille réelle (le fameux « Oscar ») sera exposé sur le stand.

Le passage à la marche

Il y a plusieurs millions d’années, les hominidés sont passés d’une locomotion dite arboricole à la bipédie. Quels sont les témoignages osseux et matériels de ce changement ? Un jeu des différences permettra de mieux comprendre ce passage à la marche, et les différentes hypothèses liées à ce changement seront discutées.

La pratique d’une activité physique a-t-elle une bonne influence sur l’os ?

Le squelette d’un sportif de haut niveau est-il le même que celui d’un astronaute ? A l’aide d’illustrations, cet atelier visera à montrer s’il existe une différence morphologique entre le squelette d’une personne active et celui d’une personne inactive. Finalement, est-il important d’exercer une activité sportive ?

La pratique d’une activité répétée a-t-elle un impact sur mes os ? Un marqueur osseux spécifique peut-il donner une information sur le type d’activité exercée ? Différents exemples osseux seront présentés.

Comment préserver et conserver son patrimoine en anthropologie biologique ?

Les différences étapes réalisées en anthropologie biologique afin de documenter, de préserver et de conserver les restes osseux seront présentées avec l’exemple des fouilles archéo-anthropologiques de l’Esplanade de la Major (2008).

Inscrivez-vous à ce parcours via le formulaire en cliquant sur ce lien